La location saisonnière aiguise l’appétit des investisseurs

Lancée en Août 2008, la start-up californienne Airbnb.com, qui permet de louer son logement à des touristes, annonçait en Mai 2011 avoir bouclé un tour de table de 100 millions de dollars. Sur une base de valorisation de 1 milliard de dollars. Après 3 ans d’existence, ça fait rêver….

La société avait déjà levé 7, 2 M dollars l’année de sa création.

Depuis son lancement en août 2008, Airbnb a permis la réservation de 1,6 million de nuits chez des particuliers. En 2010, son chiffre d’affaires a cru de plus de 800 %.

Est ce cette success story qui a suscité des vocations chez les investisseurs ? Toujours est il que deux start ups françaises du même secteur ont annoncé avoir levé des fonds d’amorçage depuis le début de l’année.

Sejourning.com, plate forme de mise en relation de loueurs et de locataires pour des séjours de courte durée annonçait une levée de fonds auprès de Pôle Capital début Février 2012. Contrairement aux acteurs existants tels que homelidays.com et abritel (pour mémoire, homelidays créé en 2000 réalisait un CA de plus de 10 M euros en 2010), l’inscription sur le site est gratuite et la plate forme de mise en relation se rémunère en % des locations lorsqu’elles ont lieu. A la manière des agences immobilières.

Le dernier entrant s’appelle homeloc et il offre aux propriétaires un service de multidiffusion des annonces sur de nombreux sites partenaires (Vivastreet, Trovit, Locasun, SeLoger.com, FLV…). Leur promesse, c’est plus d’annonces pour les sites partenaires, une meilleure visibilité sur internet pour le propriétaire et une synchronisation des plannings de location. On comprend que le principe plaise !

La société a annoncé une levée de fonds (dont le montant n’est pas dévoilé) auprès de Kima Ventures et de business angels spécialistes du secteur (on notera notamment la présence à leur capital de Carlos Da Silva fondateur de Go Voyages, Stéphane Romanyszyn fondateur d’Entreparticuliers.com et de Nicolas Mendiharat fondateur de Travelhorizon).

A n’en pas douter, ces investisseurs estiment qu’il y a de la place pour un nouvel entrant sur un marché estimé à 5 mrds euros !

Anne Chofflet

www.finapsis.com

2 Responses to La location saisonnière aiguise l’appétit des investisseurs

  1. CHRICHRI says:

    avec nicolas mendiharat qui est un pur joueur avec une ardoise de plus de 35m€ en un an, homeloc semble bien parti….

  2. Bea Simono44 says:

    Déjà covoitureuse, le cohébergement m’a permis de visiter pas mal de ville pour presque rien. Je pense qu’il y a une forte demande, donc beaucoup d’acteurs proposant du cohébergement, un peu comme pour le covoiturage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :