Comment convaincre un fonds d’investissement : l’exemple Netwave

touch pad conceptCréé en 2009 à Labège, l’éditeur de solutions logicielles dédiées aux sites de e-commerce Netwave lançait en 2011 une première phase de R&D en vue du lancement d’une solution de recommandation de produits sur Internet. Une version beta est disponible dès 2012 et la commercialisation démarre en 2013.

Commercialisée en mode SaaS, la solution de Netwave s’appuie sur une analyse psycho et socio-cognitive du comportement des internautes sur un site pour leur proposer des contenus, services ou produits correspondant à leurs attentes. En fonction du comportement de l’internaute, de sa psychologie (analyse des schémas cognitifs) mais également du contexte (lieu de connexion, horaire, etc…), la solution Netwave est à même de déterminer ses attentes, de générer des interactions et – in fine – d’augmenter le panier d’achat.

Fort d’une solution performante, le dirigeant de Netwave Jean-Luc Bernard envisage mi 2013 une opération de levée de fonds qui pourra servir ses ambitions de développement. Il présente l’opportunité d’investissement à 18 fonds de Private Equity. Un record !

En dépit d’une solution déjà performante et de belles références, les fonds jugent que le dossier est encore trop « early stage » et que les éléments financiers ne sont pas suffisamment solides. Banexi Ventures voit les choses différemment. A raison d’un RV par mois, il va étudier la capacité du management à piloter l’entreprise et à se développer malgré les tensions dues à une trésorerie insuffisante.

En Décembre 2013, Netwave réalise une levée de fonds d’un montant de 2,8 M € auprès de Business Angels. Cette opération permet à l’entreprise de réduire sa dette et de renforcer ses fonds propres mais aussi et surtout de muscler son développement commercial.

Entre 2013 et 2015, une dizaine de comptes sont conquis dont 5 des 10 plus gros sites de e-commerce. La société équipe à ce jour une vingtaine de sites internet aux premiers rangs desquels C Discount, La Redoute et Rueducommerce. L’entreprise compte plus de 20 salariés basés à Paris et à Toulouse.

En Mars 2015, Netwave annonce avoir levé 1,2 M € auprès de Banexi Ventures ! Si – à l’issue de 18 mois d’observation – le fonds d’investissement a décidé de se positionner, c’est selon le dirigeant de Netwave en raison :

  • D’une technologie performante susceptible d’être déployée dans d’autres secteurs d’activité,
  • D’un marché en pleine croissance,
  • D’une équipe qui a fait preuve de ses capacités à surmonter les difficultés.

Jean- Luc Bernard est enthousiaste lorsqu’on l’interroge sur la valeur ajoutée que peut représenter le fait d’avoir un fonds d’investissement au capital. L’équipe de Banexi Ventures est très présente, les échanges sont fructueux et il ne se passe pas 48 heures sans qu’ils fassent l’objet d’un feedback intelligent. Pour Jean-Luc Bernard, il est essentiel de confronter les points de vue. Il fait partie des chefs d’entreprise qui estiment que le partage du pouvoir dans une entreprise est une nécessité absolue. Lorsqu’il est seul, le chef d’entreprise peut devenir son pire ennemi !

Anne Chofflet

Finapsis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :