Les levées de fonds de Novembre 2015

repasAvec un montant cumulé de 145 M €, le mois de Novembre se situe dans une honnête moyenne mais confirme la décélération déjà observée en Octobre. Pour mémoire, les startups avaient levé 83 M € au cours du mois de Novembre 2014.

C’est Netatmo qui monte sur la première marche du podium à la faveur d’une opération de 30 M € menée auprès des fonds Ambition Numérique (BPI) et Iris Capital, de l’entrepreneur Pascal Cagni fondateur de C4 Ventures et de l’industriel Legrand qui fait son entrée au capital de la startup. Créée en 2011, la startup surfe sur la vague de l’engouement pour les objets connectés. Si ses produits comme le thermostat ou encore la station météo pour smartphone sont déjà vendus dans 175 pays et distribués en magasins dans 50 pays, Netatmo a l’ambition de se déployer encore plus à l’international. Elle poursuit également le développement de sa gamme et a lancé en juin dernier Welcome, la caméra de sécurité connectée. Netatmo avait déjà réalisé une opération de 4,5 M€ en 2013 auprès d’Iris Capital et BPI.

Tout aussi remarquable est la levée de fonds de 22 M € de Stuart et ce quelques mois après sa création. Fondée en 2015 par Dominique Leca, créateur de Sparrow, Clément Benoit, fondateur du service de livraison de plats de restaurants Resto-In et Benjamin Chemla (co-fondateur de CityCake.fr), Stuart est un acteur du secteur de la livraison ultra-rapide, le jour-même par coursier via une application mobile. Ainsi, Stuart vient chasser sur les terres de Deliver.ee – qui avait annoncé une levée de fonds de 500 k € en Octobre 2014 – ou de Take Eat Easy spécialisé dans la livraison de repas à domicile.

Sur ce créneau de la livraison de repas à domicile, l’appétit des investisseurs ne se dément pas en Novembre. Après la levée de fonds de Foodcheri auprès de Breega Capital en Septembre puis celle de Cook Angels auprès d’Elaia Partners en Octobre, c’est au tour de Frichti d’annoncer une levée de fonds de 1 M € auprès d’Alven Capital et ce moins de 6 mois après sa création.

Frichti propose chaque jour à Paris des repas ainsi qu’une sélection de boissons et d’épicerie à des tarifs ultra compétitifs : entrée à partir de 2,10 €, plat à partir de 5,90 €. Les repas sont élaborés et cuisinés chaque jour à partir de produits frais dans les cuisines de Frichti. La livraison est également internalisée afin de pouvoir apporter les repas « en quelques dizaines de minutes ». Disposant de toutes ces ressources en interne, Frichti se donne les moyens de résoudre le problème du rapport qualité/prix du marché et de concurrencer le passage au supermarché le soir. Un pari plutôt réussi à ce jour puisque Frichti a cuisiné et livré plus de 10 000 repas au cours des 3 derniers mois !

Sur ce créneau de la livraison de repas à domicile,  les pays voisins ne sont pas en reste. Au UK, Deliveroo a bouclé un 4ème tour de table d’un montant de 100 M $, ce qui porte le montant levé depuis sa création à 200 M $ !

Anne Chofflet

Finapsis

nov2015

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :